Santé mentale : « il faut inscrire ces actions dans la durée, avec un pilotage cohérent et un financement pérenne » (Amilaura)


Auparavant référente santé en Mission Locale, Muzafera Muratovic est coordinatrice Santé-Handicap pour l’URML Rhône-Alpes depuis deux ans (aujourd’hui Amilaura, suite à la fusion des deux ex régions Auvergne et Rhône Alpes). Elle revient sur les principes de l’action dans le champ de la santé mentale et sur les négociations en cours pour obtenir des financements et un pilotage à la hauteur de l’enjeu.

Voyez-vous une évolution des problèmes rencontrés par les jeunes en matière de santé mentale ?

Les psychologues et/ou les référents de santé font effectivement état d’une inquiétude grandissante sur la question de la souffrance psychique des jeunes qui se base sur une classification qui leur est propre et qui est publiée chaque année dans le bilan annuel d’activité des psychologues. Ce qui ressort le plus, ce sont les symptômes dépressifs, puis les comportements de retrait social et l’isolement ; et en troisième position, les conduites addictives.

Source : La suite de l’article...


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes