Première Urgence Internationale restaure le patrimoine culturel dans la bande de Gaza


Première Urgence Internationale, avec l’appui financier du British Council’s Cultural Protection Fund et en partenariat avec le Département de la culture, des médias et du sport (DCMS), a lancé un programme de protection et de promotion du patrimoine culturel dans la bande de Gaza. Derrière ces frontières fermées, il existe des sites archéologiques aussi impressionnants que menacés de disparition. Le monastère de Saint-Hilarion et l’église de Jabalia, qui remontent à l’époque byzantine, sont au cœur de ce projet de restauration qui durera deux ans. Afin de maximiser son impact humanitaire, Première Urgence Internationale formera une équipe de restaurateurs, avec l’aide d’experts internationaux, préservera et promouvra le patrimoine Palestinien.

"L’accès à Gaza est réservé à un nombre très limité de personnes. Par conséquent, la richesse de son patrimoine culturel est largement méconnue et peu protégée", commente Rossella Urru, cheffe de mission pour Première Urgence Internationale dans le Territoire palestinien occupé. "Notre travail de restauration de ces sites archéologiques va restituer à la société civile gazaouïe, spécialement les jeunes, un lieu clé pour mieux connaitre son histoire. Au-delà de son aspect symbolique, l’abandon au cours des années, ainsi que plusieurs opérations militaires, ont rendu extrêmement urgent ce travail de préservation pour éviter que le patrimoine soit endommagé d’une façon irréversible. » conclut Rossella Urru.

La situation politique et sécuritaire a rendu difficile la préservation du patrimoine. Les deux sites n’ont pas été épargnés par les trois conflits armés qui ont touché la bande de Gaza pendant les dix dernières années et qui ont détruit beaucoup de constructions. Présente dans la bande de Gaza depuis 2009, Première Urgence Internationale a développé plusieurs programmes de réhabilitation des bâtiments affectés par les bombardements et l’usure du temps. Ce projet de restauration durera un peu plus de deux ans. Il vise à la fois à protéger et promouvoir le patrimoine culturel palestinien et à fournir une assistance humanitaire à la population locale, par exemple en employant des personnes provenant des secteurs les plus vulnérables.

Il sera mené en partenariat avec l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (EBAF) et en étroite collaboration avec le ministère palestinien du Tourisme et des Antiquités, l’UNESCO et deux universités de Gaza.

En détails :
Le monastère de Saint-Hilarion est un des plus grands et anciens monastères du Proche-Orient et prend son nom de Hilarion de Gaza, considéré comme le fondateur de la vie monastique en Palestine. Il s’agit du seul site archéologique actuellement ouvert au public à Gaza, et il est visité par environ 1 000 étudiants par mois. Il y a cinq ans, il a été inséré dans la liste des 100 sites les plus menacés au monde par le Fonds Mondial pour les monuments.

L’église de Jabalia, située dans le nord de Gaza, est réputée par sa mosaïque coloriée, endommagé par le passage des chars de combat pendant la guerre de 2012. Elle avait été conçue comme lieu de repos pour les pèlerins en voyage vers la terre sainte.

Source : En savoir plus ?


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »