Pour une complémentaire santé accessible à toutes et à tous, supprimons les taxes sur les cotisations mutualistes


La Ministre des Solidarités et de la Santé a déclaré « malvenue » l’augmentation des cotisations mutualistes. Pourtant, Agnès Buzyn peut dès maintenant mettre en place une solution simple pour y remédier : la suppression des taxes sur la santé.

En 2018, les mutuelles, sociétés de personnes à but non lucratif, se voient contraintes d’augmenter les cotisations de leurs adhérents en raison des orientations politiques prises par les gouvernements ces derniers mois.

C’est près d’un milliard d’euros supplémentaires que les organismes complémentaires santé vont devoir prendre en charge :
- Hausse du forfait hospitalier : 180 millions € de nouveaux transferts de charge de Sécu vers les complémentaires
- Nouvelles rémunérations des médecins traitants (forfait patientèle) : 100 millions €
- Revalorisation des tarifs des consultations : 73 millions €
- Revalorisation des rémunérations des pharmaciens : 60 millions €
- Augmentation des autres dépenses de santé : 577 millions €

Or, augmenter les dépenses des mutuelles, c’est augmenter les dépenses des Français.

Depuis 2008, les taxes sur la santé ont été multipliées par 20. Elles représentent aujourd’hui près de 2 mois de cotisations. En supprimant les taxes sur la santé, il est possible de baisser le coût des mutuelles de 13 % tout de suite.

Les pouvoirs publics doivent donc prendre leurs responsabilités pour favoriser l’accès de toutes et tous à une complémentaire santé, et donc à la santé.

Source : En savoir plus ?


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes