Pour la majorité sénatoriale, la voie de réussite des apprentis passe, dès 14 ans, à 40 heures par semaine et 10 heures par jour

Date de publication :
Publication dédiée :
  • Formation / Enseignement

  • La FCPE exige le retrait des amendements reprenant les dispositions relatives aux jeunes mineurs en situation d’apprentissage.

    Un tel rythme pour des jeunes mineurs, rappelons-le, en formation, ne répond pas aux exigences de la réussite d’un apprentissage et à leurs besoins spécifiques.

    Le 14 mars dernier, le Conseil Supérieur de l’Education a rejeté massivement ces dispositions et a également adopté à l’unanimité le vœu de la FCPE pour le retrait des dispositions relatives à l’apprentissage des élèves mineurs.

    Aujourd’hui, la majorité sénatoriale propose principalement la suppression de la garantie jeunes et la possibilité de travailler jusqu’à 40 heures par semaine et 10 heures par jour.

    Un jeune mineur, en situation d’apprentissage apprend un métier. Il construit son projet professionnel et pour cela il a besoin du respect essentiel de sa condition de jeune, d’une part et d’apprenant d’autre part.

    Les mineurs sont en contrat d’apprentissage. Ils ne sont pas la variable d’ajustement à moindre frais des entreprises.



    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    A propos de ESS et société
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
    En savoir plus »
    Fils de nouvelles RSS
    Thèmes