On n’a jamais vu un sénateur sauter un repas !


Jeudi 8 septembre à 12h se clôturait la possibilité pour les sénateurs de déposer des amendements en commission sur la loi égalité et citoyenneté.

La FCPE avait obtenu de l’Assemblée nationale qu’elle introduise un article 47 nouveau, reconnaissant l’interdiction de discriminer les enfants dans l’accès à la cantine scolaire, notamment en fonction de la situation professionnelle de leurs parents.

Les sénateurs ont à nouveau affirmé leur opposition à l’accueil de tous les enfants en déposant quatre amendements de suppression. Rien que ça ! Ils ont par ailleurs proposé un autre amendement dans lequel la non-discrimination est conditionnée au « nombre de places disponibles ». Ce qui revient à rendre cet article inutile !

Désormais, à Saint-Julien-en-Genevois et à Toulon, ce ne sont plus uniquement les enfants de chômeurs qui sont concernés mais également les enfants de femmes en congé maternité.

La FCPE s’indigne d’un tel acharnement.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes