Nouveau barème des APL, une économie pour L’État supportée par les ménages les plus fragiles


La CSF condamne le nouveau barème des APL qui a entrainé depuis le 5 août la suspension ou la baisse significative de cette aide auprès de 80 000 ménages.

La CSF dénonce la justification du gouvernement qui prétend conduire cette réforme pour combattre l’effet inflationniste de cette aide sur les loyers. Cette méthode est injuste dans les zones tendues puisqu’elle vise à réguler le marché locatif privé en limitant la solvabilité des locataires dans un contexte défavorable puisque la demande est supérieure à l’offre. C’est la double peine pour les locataires et l’impunité pour les bailleurs qui trouveront toujours une demande solvable.

La CSF déplore que l’étude d’impact de cette réforme n’ait pas été mieux conduite afin de prendre en compte les situations dramatiques qui apparaissent auprès des retraités à faible ressources ou des ménages victimes d’une baisse brutale de leurs ressources.

Source : La suite de l’article...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »