[Logement] Les associations « débordées » et « très inquiètes »


Les 32 associations s’occupant du mal-logement et fédérées en collectif se sont déclarées, le 30 septembre 2009, "débordées", se montrant "très inquiètes" devant l’absence de prise en compte par le gouvernement de mesures qu’elles jugent "prioritaires et urgentes".

"Le gouvernement n’est pas à la hauteur des ambitions affichées par le Premier ministre" qui s’était engagé, en janvier 2008, à prendre des mesures importantes pour les sans-abri ou mal-logés, a déclaré ainsi Christophe Robert, de la Fondation Abbé Pierre.

En janvier 2008, aux lendemains du campement du canal Saint-Martin organisé par les Enfants de Don Quichotte, le Premier ministre avait annoncé un "Chantier national prioritaire" pour la période 2008-2012 en faveur des personnes sans-abri ou mal-logées. Les associations œuvrant dans le secteur, dès lors réunies en collectif, avaient alors proposé au gouvernement 100 mesures présentées comme "prioritaires et urgentes". "On n’a pas de pilotage, on navigue à vue... le gouvernement et nous, ne sommes pas dans le même registre", a constaté Christophe Robert, selon lequel, "comme chaque année, il va y avoir un plan ’hiver’... et en mars 2010, on remettra les gens à la rue".

Source : La suite par ici ...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »