« Les services aux personnes cachent des horaires en miettes »


A l’école, on voulait « faire pompier » ou « maîtresse ». Il faudra désormais choisir une carrière d’aide aux personnes âgées. Selon une enquête du Centre d’analyse stratégique et de la Dares (1), les services aux particuliers sont les métiers porteurs de demain : ils créeront 400 000 emplois d’ici à 2015. Plus que toute autre branche (lire ci-dessous). Jean-Louis Laville, sociologue et professeur au Conservatoire national des arts et métiers (2), revient sur ce bouleversement du marché du travail.

L’explosion des emplois dans les services aux personnes est-elle une bonne nouvelle ?
Quand on parle services aux particuliers, on se focalise sur le nombre d’emplois créés. Ce n’est pourtant pas l’enjeu principal. Méfions-nous des effets d’annonce. Depuis vingt ans, les politiques gouvernementales veulent développer ces emplois, mais jamais une véritable évaluation n’est menée. Derrière ces chiffres se cachent des horaires en miettes, du temps partiel, des degrés de dignité très divers...

Source : La suite de l’article ...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »