Les ONG d’environnement et de solidarité jugent très mauvais le bilan des décisions prises depuis 10 ans par les partis politiques en matière d’écologie

Publié le :
Publication dédiée :
  • Développement Durable / Environnement / Pollution

  • Le 12 décembre 2006, les quatre porte-parole de l’Alliance pour la planète (plus de 70 ONG d’environnement et de solidarité, soit plus d’un million de membres) ont révélé les notes attribuées aux partis politiques, suite à l’évaluation des décisions prises au Parlement et au gouvernement entre 1997 et 2006, en matière d’écologie.

    Cette notation s’est effectuée à partir des 24 propositions www.lalliance2007.fr que l’Alliance pour la planète estime fondamentales. Les résultats sont les suivants :

    - UMP : 4,5 / 20
    - UDF : 5 / 20
    - PCF : 5,5 / 20
    - PS : 6,5 / 20
    - Verts : 11 / 20

    Ces notes permettent de relativiser les déclarations d’intention des candidats aux élections présidentielles de 2007 qui rivalisent dans la surenchère en faveur de la défense de l’écologie. Même si l’Alliance pour la planète se réjouit de l’entrée des enjeux écologiques dans la campagne électorale, force est de constater que le bilan des partis politiques, ces dix dernières années dans ce domaine, est très mauvais.

    Des décisions stratégiques et indispensables auraient dû être prises, notamment dans le domaine du climat, des énergies renouvelables, du tri des déchets, de l’agriculture, des OGM, de la fiscalisation des pollueurs et de la solidarité internationale.

    Pour Sandrine Mathy (présidente du Réseau Action Climat- France), « Cette notation s’appuie sur un gros travail de recherche des décisions parlementaires et gouvernementales depuis 10 ans. Elle permet de sortir des effets d’annonce et de ramener les partis politiques à la réalité de leurs actions en matière écologique ».

    Pour Anne Bringault (directrice des Amis de la Terre), « Le bilan des dix dernières années des partis politiques en matière écologique est très mauvais. Les candidats aux élections présidentielles ont encore quelques mois pour montrer leur volontarisme dans ce domaine ».

    Pour Yannick Jadot (directeur des programmes de Greenpeace France), « Nos propositions répondent à l’urgence écologique et s’inscrivent dans un double temps politique : les mesures à prendre dans les 100 premiers jours du futur gouvernement ; et les objectifs à fixer pour les cinq ans à venir ».

    Pour Daniel Richard (président du WWF France), « La prochaine échéance se tiendra le 1er février 2007. Les principaux candidats à l’élection présidentielle seront invités à répondre aux propositions de l’Alliance pour la planète, au moment de la réunion du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) à Paris. Nous procèderons alors à une deuxième notation, en fonction de leurs engagements réels ».

    L’ensemble des données de la notation et le détail des résultats est disponible sur : www.lalliance2007.fr



    Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

     
    A propos de ESS et société, Enjeux et débats
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
    En savoir plus »