Le gouvernement veut créer un nouveau « congé engagement »


L’exécutif souhaite ainsi encourager l’action associative. Le dispositif pourrait se rajouter à ceux qui existent déjà.

Le gouvernement veut instaurer un « congé engagement ». Le principe ? Six jours par an, un salarié pourra s’absenter de son travail pour se consacrer à une activité bénévole. Selon Le Parisien, qui s’est procuré le texte détaillant la mesure, quelques subtilités encadreront cette nouvelle mesure. Primo, ce « congé engagement » ne concernera que les présidents d’association et leurs adjoints, les trésoriers, les secrétaires, et les membres des conseils d’administration des associations reconnues d’intérêt général. Soit les deux tiers d’entre-elles (un peu plus de 860.000 organisations). Les six jours par an, eux, seront fractionnables (donc non consécutifs, on pourra s’absenter six fois une journée). En revanche, ils ne seront pas payés. Ils correspondront donc à une forme de congé « sans solde » mais garanti. Si ce dispositif voit le jour il sera loin d’être anecdotique : il pourrait selon les estimations concerner jusqu’à 3 millions de personnes.

Source : La Figaro du 21/03/16 par Damien Durand


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »