Fiscalité : les services à la personne perdent leurs avantages

Publié le :
Publication dédiée :
  • Prestations, aides et services à la personne / Aidants

  • Depuis le plan Borloo de 2005 qui a créé le cadre fiscal propice au développement des services à la personne, le secteur ne cesse d’être l’objet de mesures diverses et variées. Ces atermoiements génèrent un manque de visibilité nuisible à l’un des rares secteurs d’activité qui soit créateur d’emplois.

    C’est chose faite, le forfait de cotisations a été supprimé pour les particuliers employeurs d’un salarié à domicile. Désormais, ils devront calculer les cotisations sociales sur la base du salaire réel. Cette mesure est la dernière en date qui risque d’avoir un impact négatif sur les services à la personne.

    En moins de 2 ans, les particuliers employeurs ont connu une augmentation cumulée supérieure à 20 % du coût de leur salarié à domicile. Les acteurs de ce secteur d’activité, qui connaît une formidable croissance depuis sa création en 2005 dans le cadre du plan Borloo, sont (malheureusement) coutumiers du fait.

    Source : La suite de l’article...


    Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

     
    A propos de ESS et société, Enjeux et débats
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
    En savoir plus »