"Être un travailleur humanitaire n’est pas un travail facile. C’est une vocation"


Dans le monde, 134 millions de personnes ont besoin d’une aide pour survivre. Le travail accompli par les humanitaires est vital. Dans cette vidéo, nos équipes du monde entier expliquent les raisons de leur engagement et leur quotidien dans des contextes souvent difficiles.

Découvrez le travail de nos équipes humanitaires

"Je suis travailleuse humanitaire parce que je veux contribuer à construire un monde meilleur", Catalina, CARE Équateur

On ne devient pas travailleur humanitaire par hasard. Comme le rappelle Jérôme de CARE Philippines, c’est avant tout "une vocation". Elle naît d’une envie d’aider les autres et d’être solidaire.

C’est le même souhait qui motive Catalina en Équateur, celui de "contribuer à construire un monde meilleur".

Source : La suite sur le site d’origine...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »