De l’action associative au « Parcours emploi compétences » et à la « French impact », une régression spectaculaire !


Le rapport Borello qui initie la transformation des contrats aidés en des « Parcours Emploi Compétences » ; l’« accélérateur national d’innovation sociale » ; la concertation « pour une politique de vie associative ambitieuse le devenir des associations » : trois démarches du gouvernement qui sont liées.

Suite aux actions associatives de cet automne pour s’opposer à la décision brutale et unilatérale du gouvernement de supprimer les emplois aidés, une « concertation » été ouverte entre celui-ci et des représentants d’associations ou de réseaux associatifs ; « concertation » à laquelle participe le Collectif des associations citoyennes (CAC). Ces actions ont également incité le gouvernement à confier à M. Borello, président du groupe SOS, un rapport sur le devenir des emplois aidés. Parallèlement le gouvernement a initié une réflexion au sein du Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire (CSESS) sur une politique nationale « d’accélération de l’innovation sociale ». Les associations constituant plus de 80% des structures de l’économie sociale et solidaire, leur avenir -notamment leur mode de financement- se joue pour partie dans l’articulation de ces trois démarches qui ne peuvent être séparées. Toutes les trois relèvent de l’idéologie « start-up nation » visant notamment à développer « l’e-business » dans le monde associatif.

Source : La suite sur le site d’origine...


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes