17 octobre 2016. Une journée mondiale du refus de la misère riche en événements


Cette année, la journée mondiale du refus de la misère met la culture à l’honneur : celle des musées comme celle des maisons, celle du théâtre classique comme celle de l’histoire familiale et populaire. Parce que l’accès au Beau, à la pratique artistique et à toutes formes d’expressions sont fondamentales pour permettre la rencontre et le partage dans la réciprocité entre personnes de différents milieux. Il s’agit bien d’une culture libératrice qui permet à ceux que l’on enferme derrière des préjugés, de valoriser leur identité pour pouvoir prendre leur destin en main, d’exprimer haut et fort la résistance des leurs. Un droit qui suppose d’avoir les moyens de l’expression culturelle collective et de la vie associative.

Plus d’une centaine d’événements dans toute la France.

Dans beaucoup de villes comme St Brieuc, Clermont Ferrand, Montpellier, Dole, Reims, Tourcoing, Roubaix, Schiltigheim, Valenciennes, Mulhouse, Rochefort, Tarbes, Marseille, et d’autres, des films traitant de la pauvreté permettront de lancer des débats. Partout, on pourra entendre la parole de personnes très pauvres qui se battent au quotidien contre la misère et pour qui la culture est une arme de dignité. Et beaucoup de ces temps organisés avec de nombreuses associations seront ponctués de musique, de chants, de théâtre comme à Nice où aura lieu un spectacle original tiré du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté.

En région parisienne

Plusieurs événements vont rythmer la journée du 17 octobre :
- à 11h, inauguration du Centre de promotion familiale, sociale et culturelle d’ATD Quart Monde à Noisy le Grand, sous le haut patronage des ministres Emmanuelle Cosse et Patrick Kanner.
- Dès 14h, au Trocadéro, des classes seront accueillies pour découvrir le pouvoir de la culture contre la misère à travers de nombreux ateliers : slam, théâtre, ateliers philo, musique avec des instruments de récupération, etc.
- A 18h, temps officiel au Trocadéro avec des témoignages faisant ressortir l’importance de la culture dans le combat contre la misère et un retour artistique sur les ateliers de l’après-midi.
- A 19h, le Musée national de la marine, qui jouxte le Trocadéro, accueillera une soirée de rencontre-débats en deux temps ponctués d’interventions artistiques, chants et saynètes de théâtre. On débattra à partir d’expériences vécues sur « Nos identités culturelles nous rapprochent-elles ou nous opposent-elles ? » puis sur une question « Faut-il opposer culture de l’élite et culture populaire ? »

Les citoyens sont attendus nombreux pour signifier leur refus d’une misère qui écrase.

Source : En savoir plus ?


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »